juin 15, 2021

Fichage et danger pour la liberté

Vendredi dernier 3 décrets sont passés. Ils vont renforcer le fichage des militantes et militants de tous bords. Maintenant le fichage se fera non pas selon l’activité des personnes, mais selon leurs opinions. Des données prises sur les réseaux sociaux pourront être récoltées, mais aussi des données encore plus privées comme les activités sportives, l’état de santé, particulièrement psychologique. Les associations pourront elles aussi subir ce fichage.

Ces données vont être récoltées uniquement par la police et selon le jugement de la police, et non d’un juge. Lorsqu’on sait que le vote de la plupart des policiers va à l’extrême droite, toute la gauche a de quoi s’inquiéter. 

Mais du côté des animalistes et des écologistes ces décrets sont encore plus inquiétants. Les activistes étaient déjà anormalement surveillés et harcelés, surtout depuis un an avec la création de la cellule de gendarmerie ayant des moyens démesurés : Demeter. Plusieurs associations ont porté plainte contre Demeter, pour l’instant sans succès. Des lanceurs et lanceuses d’alerte de l214 (association pacifique), mais également des personnes ayant des refuges, ont déjà subit des gardes à vue, des mises sur écoute, voir de la prison… Pour presque rien. 

Cette répression est explicable assez facilement. Loin du terrorisme, qui consiste à utiliser la terreur et la violence sur des personnes, des groupes ou individus, écologistes et animalistes, ont déjà utilisé le sabotage comme arme militante, c’est-à-dire le fait de provoquer des dégâts économiques. Ces dégâts économiques sont pris au sérieux par les capitalistes. Couplé avec le fait que ces mouvements ont une assise populaire insuffisante, la répression est facile à mettre en place. Actuellement, nous traversons une crise importante, une crise sociale, économique, sanitaire. En France, la colère du peuple était déjà là lors des différents mouvements sociaux, mais elle s’intensifie. Le pouvoir en place réagit donc par la préventive en donnant d’avantage d’armes à la Police, que ce soit via le fichage, ou via des lois les protégeant assez pour que leur impunité soit renforcée. 

Macron va encore plus loin que l’extrême droite ne l’aurai rêvé. Plutôt que de construire une paix sociale, il prépare la guerre. Il la prépare contre toutes celles et ceux qui veulent changer le monde, pour l’humanité, les animaux et la nature. Nous devons nous unir plus que jamais. Dépasser les vieilles querelles qui n’ont plus de sens face à la gravité de la situation. L’humanité entière va faire face aux plus gros changements de son histoire, quel rôle auront nous là-dedans? 

La lutte doit continuer. Pour l’avenir, pour la paix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *