mai 9, 2021

Vaste opération de communication dans le monde de la chasse

⚠️ Après les chasseurs « premiers écologistes de France », campagne publicitaire sortie en 2018 et ayant fait l’objet d’un véritable tollé face à l’indécence de ce slogan, voici que le monde de la chasse se relance dans une vaste opération de communication sur différents fronts.

– Il y a la campagne d’affiche dans le métro pour Zone3OO, une sorte de Netflix de la chasse, avec pour égérie une jeune influenceuse d’Instagram, Johanna Clermont.
– Mais la Fédération Nationale des Chasseurs a été plus loin encore, en lançant une série de spots publicitaires sous forme de web série. Ces vidéos sont délibérément ridicules, on y voit par exemple deux jeunes filles stéréotypées banlieusardes, discuter de chasse à courre. Quand on sait que la chasse à courre est pratiquée par de vieux aristocrates, et que les chasseurs sont politiquement très à droite, cela donne un effet risible, involontaire…ou pas. Car derrière le badbuzz, il y a surtout le buzz, et pour le coup le but de cette campagne a été atteint.
– Enfin, il y a les coups de com’ du président des chasseurs, Willy Schraen, Président FNC , qui attaque régulièrement et très violemment les écologistes et les animalistes dans les grands médias à bases de propos outranciers, ce qui vient totalement en contradiction avec l’image apaisée et responsable que les chasseurs tentent de faire passer auprès du grand public.


➡️ Car pour eux, l’objectif est de moderniser l’image de la chasse afin de toucher un public jeune pour pallier au vieillissement général de ses adhérents, mais surtout le but est de faire oublier les récents scandales qui ont choqué les français et les françaises, comme les homicides involontaires contre des promeneurs, les balles perdues se retrouvant dans les murs des habitations, les massacres d’espèces protégées ou d’animaux de compagnie, les révélations sur les élevages d’animaux qui serviront de cibles vivantes, mais également la découverte par le grand public de pratiques traditionnelles qui repoussent les limitent de la cruauté comme la capture d’oiseaux à la glue, ou la chasse à courre.
Les chasseurs espèrent ainsi changer l’image peu ragoutante qu’ils véhiculent eux mêmes, celle de viandards sadiques et avinés, intouchables et au dessus des lois.

🐾 Mais la question animale continue de progresser à travers la société, comme avec le Référendum pour les animaux, et les pratiquants des loisirs les plus injustifiables comme la chasse ou la corrida sentent vent tourner.

❌ Les chasseurs ont épuisé tout leur argumentaire mensonger pour justifier leur pratique, argumentaire méticuleusement démoli par l’engagement de naturalistes comme Pierre Rigaux ou de personnalités très populaires comme Hugo Clément ou Rémi GAILLARD.
Les mouvements anti-chasse ont également connu un regain d’activités, avec des associations en première ligne comme AVA France qui ont mené une campagne exemplaire contre la chasse à courre, en pratiquant une lutte sans violence face à des chasseurs qui eux commettaient des agressions et massacraient des animaux devant les caméras des militants et des habitants.

❌ Les chasseurs sont fiers de leur passion, mais pourtant ils ne l’assument pas totalement. Ils savent que la société rejette cette pratique qu’elle considère comme cruelle et inutile.
C’est pourquoi ils ne disent jamais « tuer », mais « prélever ». C’est pourquoi ils n’assument jamais publiquement prendre du plaisir à tirer sur un animal, mais plutôt à se « reconnecter avec la nature ».

❌ Aujourd’hui ils sont poussés dans leurs derniers retranchements. Ils n’ont que deux choix, deux stratégies contradictoires :
Soit ils continuent de mentir ouvertement à grand renfort de spots publicitaires en se faisant passer pour des amoureux de la nature, protecteurs de celle ci, et respectueux des animaux avec une image moderne.
Soit ils montrent leur vrai coté en assumant leur brutalité et leur amour de la tuerie, et en défendant toutes les pratiques même les plus barbares dans un front uni anti-écologiste et anti-progressiste, comme le fait Willy Schraen, Président FNC

➡️ Face aux propos des chasseurs, la réponse est simple :

-Si les chasseurs n’assument pas d’être d’immondes tueurs d’animaux, alors qu’ils arrêtent de tuer des animaux.
-Si les chasseurs sont si important pour « l’entretient » des forêts, qu’ils continuent d’ aménager des chemins. Cela servira aux promeneurs et aux VTTistes.
-Si les chasseurs aiment se promener en forêt, qu’ils continuent d’y aller, ils pourront toujours retrouver leurs collègues dans une cabane pour manger et se soûler si c’est si important pour eux (tant qu’ils ne conduisent pas après)

🗡 Mais la chasse n’est pas seulement une pratique violente parmi toutes les atrocités infligées aux animaux dans notre société.
Ce ne sont pas seulement des personnes qui vont dans la forêt tirer sur les animaux pour s’occuper le dimanche. Derrière le monde de la chasse, il y a un puissant lobby défendant tout un secteur, allant de l’industrie des armes et des équipements, à la presse spécialisée et aux émissions de télévisions, en passant par les élevages et les permis. D’énormes intérêts financiers sont en jeux. 💰

La chasse s’acharne à propager un mythe, celui de la défense de la ruralité face à la modernité de la ville, comme si ils pouvaient figer le temps, comme si les super-marchés et internet n’étaient jamais arrivés à la campagne.
Les chasseurs s’imaginent être les garants d’une époque où l’homme se complaît dans les pires clichés virilistes.
☠ La chasse, c’est avant tout une vision du monde, avec toute une culture radicalement arriérée, un fanatisme conservateur et réactionnaire, où la nature doit être dominée, et les animaux accrochés en trophées sur un mur.
🚷 Les chasseurs se pensent supérieurs au reste de la société, et prétendent être les seuls pouvant intervenir dans la nature. C’est pourquoi ils rentrent en conflit avec les promeneurs, les écologistes, ou les propriétaires qui sanctuarisent des partie de forêt.

Depuis des dizaines d’années, les chasseurs noyautent les institutions, de la plus petite mairie de village, jusque dans les salons feutrés des ministres à Paris, afin d’obtenir toutes sortes d’arrangements, de passe-droit et de privilèges.
La chasse est un secteur ultra puissant luttant ouvertement contre le progrès et la prise de conscience de la population, que ce soit sur la question animale ou l’écologie.
Aujourd’hui, ce petit monde s’est uni pour faire bloc, pour tenter de contrer ces prises de conscience au sein de la société.
👉 C’est pourquoi nous pensons qu’il est impératif de faire tomber ce bastion de la violence, de la domination et de la corruption, afin de pouvoir mener la bataille culturelle, politique et démocratique pour la défense de la nature, et vers la construction d’une société pacifique envers les animaux et leurs lieux de vie. 🌲🦌

Isolons les chasseurs de la population, démontons leurs mensonges, répondons systématiquement à leurs attaques.
✊🏼 Libérons la campagne de la main-mise de la chasse.
Sortons la ruralité de la brutalité. ↗️

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *